Cantiere biografico
degli Anarchici IN Svizzera








ultimo aggiornamento: 11/08/2019 - 18:35

FILTRI:  Solo Donne  Solo di passaggio  Solo collaboratori dall'estero  Solo non anarchici  Solo non identificati  ultime modifiche 
Cantoni:
 AI AR AG BL BS BE FR GE JU GL GR LU NE
 NW OW SG SH SO SZ TI TG UR VS VD ZG ZH
inverti selezione cantoni     vedi sigle

AI Appenzello interno
AR Appenzello esterno
AG Argovia
BL Basilea campagna
BS Basilea città
BE Berna (anche città - capitale)
FR Friborgo (anche città)
GE Ginevra (anche città)
JU Giura
GL Glarona
GR Grigioni
LU Lucerna (anche città)
NE Neuchâtel (anche città)
NW Nidwaldo
OW Obwaldo
SG San Gallo (anche città)
SH Sciaffusa (anche città)
SO Soletta (anche città)
SZ Svitto (anche città)
TI Ticino
TG Turgovia
UR Uri
VS Vallese
VD Vaud
ZG Zugo (anche città)
ZH Zurigo (anche città)
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z tutto       Crea un PDF 

KARLEN Jean Albert

Incisore litografo



graveur lithographe




Ginevra GE, 4.9.1870 da Jean e Elise Perret

Domiciliato a Ginevra.
Moglie: Joséphine Erni.

Deputato socialista nel Gran Consiglio ginevrino (da quando?)

Nel 1893 con Almeras Ulysse è probabilmente l'autore di un manifesto pubblicato a 20'000 esemplari "Avis aux Bourgeois" e firmato "La Fédération", Ginevra (secondo un rapporto del 7.1.1893).
Risulta collaboratore, se non direttore o amministratore, del periodico libertario L'Avenir, pubblicato a Ginevra dal 1893 al 1894 (editore responsabile: Bérard).

Espulso preventivamente dalla Francia, 11.8.1894.

Nel gennaio 1896 fonda con Bérard  il Club populaire di Ginevra. Dal 1896 al 1900, è responsabile di pubblicazioni di giornali turchi a Ginevra (Me!veret, MIzan, Beberuhi e Osmanli).
Responsabile con E. Held del settimanale sindacalista rivoluzionario L'Emancipation, Organe officiel de la Fédération des sociétés ouvrières de Genève (1902-1904). Visita più volte Luigi Bertoni in carcere nel 1902.
Nel 1903 risulta residente presso Ulysse Almeras a Conches GE. L'anno seguente sposa Josephine Erni.
Nel 1921 partecipa al Congresso del Libero pensiero a Yverdon.

 


Jean Karlen aurait été l’éditeur du journal L’Avenir (Genève, 17 numéros, 8 octobre 1893-30 juillet 1894) publié par le groupe du même nom. Cette même année 1893 il fut l’auteur avec Ulysse Almeras du Manifeste Avis aux bourgeois tiré à 20.000 exemplaires. Il était aussi membre du Conseil municipal (législatif de la Ville). Il fut expulsé de France préventivement le 11 août 1894.

En janvier 1896 il fut avec Auguste Bérard le cofondateur du Club populaire de Genève. Il fut aussi, de 1896 à 1900, le gérant de périodiques turcs publiés à Genève, Me!veret (le Conseil), Mizan (la Balance), Beberuhi (le drôle de nain) et Osmanli (l'Ottoman), organe des Jeunes Turcs.

Militant syndicaliste, il fut responsable avec E. Held de l’hebdomadaire syndicaliste révolutionnaire L’Emancipation (Genève, 1er mai 1902-30 avril 1904, 52 numéros et 2 suppl.) sous-titré « Organe officiel de la Fédération des sociétés ouvrières de Genève ». En 1902 il visita à plusieurs reprises L. Bertoni lorsque ce dernier était en prison. L’année suivante il était domicilié chez Ulysse Almeras à Conches et épousait Josephine Erni (voir Joséphine Karlen). Il aurait, semble-t-il, ensuite cessé de militer dans le mouvement libertaire.

En 1912, il participa encore au congrès de la Libre Pensée à Yverdon.


FONTI:

GB - ME - DIMA - Journal de Genève, 2.3.1894 a proposito de L'Avenir  - Journal de Genève, 10.1.1893 - Archives Préfecture de police Paris, Ba 1509, Anarchistes résidant à l'étranger //




CRONOLOGIA: