Cantiere biografico
degli Anarchici IN Svizzera








ultimo aggiornamento: 11/12/2019 - 14:56

FILTRI:  Solo Donne  Solo di passaggio  Solo collaboratori dall'estero  Solo non anarchici  Solo non identificati  ultime modifiche 
Cantoni:
 AI AR AG BL BS BE FR GE JU GL GR LU NE
 NW OW SG SH SO SZ TI TG UR VS VD ZG ZH
inverti selezione cantoni     vedi sigle

AI Appenzello interno
AR Appenzello esterno
AG Argovia
BL Basilea campagna
BS Basilea città
BE Berna (anche città - capitale)
FR Friborgo (anche città)
GE Ginevra (anche città)
JU Giura
GL Glarona
GR Grigioni
LU Lucerna (anche città)
NE Neuchâtel (anche città)
NW Nidwaldo
OW Obwaldo
SG San Gallo (anche città)
SH Sciaffusa (anche città)
SO Soletta (anche città)
SZ Svitto (anche città)
TI Ticino
TG Turgovia
UR Uri
VS Vallese
VD Vaud
ZG Zugo (anche città)
ZH Zurigo (anche città)
    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z tutto       Crea un PDF 

PEDEUX Jules
Manovale

manoeuvre, tenturier

Lione 1867 -

Disertore francese, espulso dal Canton Ginevra, viene espulso dalla Svizzera il 23.9.1898 con altri 35 anarchici (per altre info riguardanti queste espulsioni in seguito al regicidio dell'Imperatrice d'Austria da parte di Luccheni -  vedi Archimede Guido*).





Né en 1867. Déserteur français expulsé de Suisse en 1898.
 
Militant à Lyon, Jules Pedeux, après avoir déserté, était passé en Suisse où, dans les années 1890, il « traînait quelque part en Suisse romande » selon la police. Suite au soutien apporté par le journal communiste anarchiste L’Agitatore (Neuchâtel) au régicide de l’impératrice d’Autriche par Luccheni, Jules Pedeux, fut expulsé du canton de Genève puis fit partie avec notamment Ciancabilla, Germani, Archimede, Panizza..., du groupe de 36 anarchistes ou considérés comme tels, qui furent expulsés de Suisse le 23 septembre 1898. Dans le décret d’expulsion, il était écrit : "Il résulte des rapports de police présentés par les cantons que les individus énumérés ci-dessous ont coopéré à la propagande anarchiste ou sont des anarchistes dangereux. Certains d’entre eux ont glorifié des attentats anarchistes, ou ont déjà subi des peines pour des délits de droit commun ou étaient porteurs de faux papiers. D’autres enfin ont déjà été expulsés de France ou de cantons suisses à raison d’agissements anarchistes."

FONTI:
Decreto di espulsione del Consiglio federale del 23 settembre 1898 / ME - Archives fédérales, Berne, AF E21 14002, Ministère public féd. liste des anars étrangers 1889-1898 /



CRONOLOGIA: